Le plan d’action de l’Organe National de Prévention et de Lutte contre la Corruption (ONPLC), en matière de prévention et de sensibilisation s’est inspiré essentiellement de la loi n° 06-01 du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption et notamment son chapitre II qui traite des mesures préventives dans le secteur public avec la formation comme objectif prioritaire.

Une formation modulée qui obéit au critère de profil et répond aux dispositifs des articles 03 et 13 de la loi 06-01 précitée.

 

I-La formation des agents publics :

La mise en œuvre du Programme National de Sensibilisation et de Formation Anti-corruption (PNSFAC) au profit des agents publics.

  • Population concernée : 10.000 agents publics, principalement les Cadres et les agents exposés aux risques de corruption ;
  • Déclinaison du Programme : les différents thèmes seront concrétisés en actions didactiques sous formes de Séminaires, Journées d’études avec multiples supports documentaires et pédagogiques ;
  • Moyens : un budget est alloué à cette action sous forme d’autorisation de programme. Le marché a été attribué, après appel d’offre, à un institut spécialisé dans les hautes études.

Objectifs :

  • Appropriation et maîtrise des concepts et mécanismes de prévention et de lutte contre la corruption 
  • Mobilisation de la ressource humaine à l’adresse des Inspections Générales des départements ministériels conformément à l’instruction du Premier Ministre n°322 du 30 novembre 2014 (Disponible en téléchargement ici icone-pdf).

 

II-La sensibilisation  :

1- Dans le milieu scolaire :

  • Signature d’une Convention entre le Ministère de l’Education Nationale (MEN) et l’Organe National de Prévention et de Lutte contre la Corruption le 4 février 2015.
  • Un Comité de suivi et d’évaluation de cette Convention a été installé à cette occasion;
  • (Convention ONPLC/MEN Disponible en téléchargement ici icone-pdf )
  • Tranche d’âge concernée : Les élèves des collèges et des lycées ;
  • Objectifs: établir un cadre d’échange et de concertation à l’effet de promouvoir et d’encourager, dans le milieu scolaire, la culture de rejet de la corruption ;

 

2- Dans le milieu universitaire : 

  • Objectif : introduction d’une unité d’enseignement en graduation dédiée à la prévention et à la lutte contre  la corruption ;
  • Etat d’avancement : le module est enseigné en Sciences économiques et commerciales.

 

3- La recherche scientifique :

Inscription d’un nouvel axe de recherche relatif à « la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption » dans le projet de loi de programmation sur la recherche scientifique 2015/2019.