L’Organe National de Prévention et de Lutte contre la Corruption, en coordination avec le ministère des finances, a engagé une étude pour élaborer une cartographie des risques de corruption, compte tenu de l’apport important qu’offre cet outil pour :

  • établir les indicateurs standards des risques de corruption ;
  • comparer et évaluer la manière dont les risques sont circonscrits et traités et aider à choisir les bonnes approches ;
  • parfaire le mécanisme administratif permettant de contenir les risques de corruption ;
  • identifier la nature des risques qui persistent malgré la mise en place de stratégies destinées à les contenir.

L’Organe et le ministère des Finances ont décidé de mener conjointement l’étude auprès des Directions Générales des impôts, des douanes et des domaines, au regard de l’ampleur des enjeux financiers et économiques au sein de ces services.

L’objectif étant d’identifier les risques de corruption au sein de ces Régies ainsi que les mesures de contrôle existantes et leurs efficiences afin d’envisager des solutions éventuelles à mettre en place pour prévenir les risques qui ne seraient pas encore pris en charge.

Pour les besoins de cette étude, un questionnaire a été élaboré avec le concours des inspections générales de ces services, comprenant une série de questions « ouvertes » et « fermées » pour permettre de recueillir les réponses, remarques, commentaires ou suggestions.

L’étude a permis de recenser les principaux risques et de les classifier selon leur fréquence et leur gravité. Elle a permis également de proposer une démarche préalable de gestion des actions préventives prioritaires à mettre en place.

Un comité permanant a été mis en place pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations issues de cette cartographie. Deux rencontres ont été déjà organisées au siège de l’Organe pour discuter des modalités pratiques à mettre en œuvre.