Le programme national de formation et de sensibilisation anti-corruption des agents publics

  • Phase spécialisation du programme : 

L’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption a lancé la session de spécialisation du « Programme national de formation et de sensibilisation anticorruption ».

Les spécialités développées sont citées comme suit :ž

  • Les risques de corruption dans les marchés publics,ž
  • Le contrôle interne,ž
  • La lutte contre le blanchiment d'argent.
  •  Le module sur « les risques de corruption dans les marchés publics » est destiné à une population ayant un minimum de maitrise dans la gestion des marchés publics. Les profils ciblés concernent les ordonnateurs, les chargés d'études et des réalisations ainsi que les présidents et membres des commissions des marchés publics
  •  Le module sur « le contrôle interne » concerne à la fois les agents publics chargés d'inspection, d'audit et de contrôle de gestion mais aussi les représentants de groupes industriels et économique.
  •  Le module sur « la lutte contre le blanchiment d'argent est destiné aux agents publics relevant d’établissements financiers et non-financiers qui sont sensibilisés sur les enjeux de la lutte contre le blanchiment d'argent, et peuvent prendre connaissance des principes d'efficacité et de prévention contre les opérations suspectes.

Cette session de formation qui va s’étaler sur la période allant du 8 octobre 2017 au 24 juillet 2018 devra bénéficier à plus de 5000 agents publics. 

 

  • Le Tronc commun :

Faut-il le rappeler que cette phase de spécialisation du Programme national de formation anti-corruption intervient en complément du tronc commun déjà dispensé et qui concerne les thèmes ci-après :ž

- le cadre juridique et institutionnel de lutte contre la corruption ;ž

- la transparence de la vie publique ;ž

- la conduite de l'agent public et la déontologie ; ž

- les incriminations de la corruption dans la loi n°06-01 ; 

Le tronc commun est dispensé au bénéfice de plus de 2600 agents publics au niveau de l’Institut Supérieur de Gestion et de Planification à Alger.

 

  •  Formation en direction des corps constitués :

Plusieurs sessions de formation spécialisées ont été organisées au profit des officiers de la Direction Générale des Douanes, de la Direction Générale de la Sureté Nationale et de la Gendarmerie Nationale, au niveau de leurs écoles respectives, sur les trois thématiques précitées, à savoir :

- les risques de corruption dans les marchés publics,

- le contrôle et audit interne,

- la lutte contre le blanchiment d'argent.

Plus de 860 officiers ont ainsi bénéficié de programme de formation spécialisé.

 

 

  •  La délocalisation du programme vers les régions intérieures du pays :

Dans une démarche plus élargie, l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption a engagé la formation spécialisée anti-corruption au bénéfice de 1700 agents publics relevant des services extérieurs et services déconcentrés de l’Etat.

Cette formation s’est déroulée au sein des centres de formation et de perfectionnement situés de Bechar, de Ouargla et de Djelfa relevant du Ministère de l'Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire.

Le programme de spécialisation a touché ainsi plus de 1700 agents publics activant aux alentours des wilayas indiquées Bechar, Ouargla et Djelfa.